Découvrez

L'inhibition résiduelle

L'inhibition résiduelle, c’est la capacité de notre propre audition à faire disparaitre temporairement un son suite à certains stimuli. C’est un phénomène connu en psychoacoustique qui est défini par un masquage résiduel, après la fin de l’émission d’un son masquant. Découvrons ensemble de quoi il s’agit exactement et surtout comment Diapason a réussi à l’intégrer de manière ludique et innovante.

L'inhibition résiduelle dans la littérature

En 1971, le Professeur Feldman définit l’inhibition résiduelle comme étant un phénomène de réduction temporaire de l’acouphène généré par une exposition à un bruit relatif au spectre audiométrique de l’acouphène en question. En d’autres termes, l’état d’inhibition résiduelle représente le moment où l'intensité de votre acouphène diminue suite à une stimulation sonore. L’inhibition résiduelle a une action directe sur le système nerveux central (région de notre cerveau qui reçoit et traite l’information afin d’activer les différentes parties de notre corps). Le système nerveux central est notamment composé d’un gyrus (un ensemble de replis sinueux) appelé « précuneus ». Des études ont démontré que les personnes ayant une perte d’audition (même légère) tout en souffrant d’acouphènes chroniques n’activent pas suffisamment cette région du cerveau. La stimulation acoustique permet de stimuler cette région, se traduisant par un regain d’activité du précuneus. Cela nous permet d’expliquer l’impact de l’inhibition résiduelle sur les symptômes même de l’acouphène. Nous comprenons ainsi d’où provient la diminution ou la disparition de votre acouphène lorsque ce phénomène se produit. L’inhibition résiduelle participe activement à diminuer ce que l’on appelle la « saillance acouphénique ». Un mot quelque peut barbare pour désigner qu’elle a tout simplement le pouvoir d’occuper le champ de votre conscience. Plus cette « saillance accouphénique » est élevée, plus la présence de votre acouphène sera importante. À l’inverse, plus elle diminue, moins votre acouphène aura d’impact sur vous.

L’inhibition résiduelle développée par Diapason

Toute la particularité de Diapason réside dans la création d’un outil digital innovant basé sur les caractéristiques spécifiques de votre acouphène. Grâce à un système d’impulsions acoustiques personnalisées, Diapason agit directement sur votre système nerveux central (lieu de traitement de l’information) pour modifier l’intensité de votre acouphène. Le volume du son que nous émettons dans vos oreilles est alors légèrement supérieur à l’intensité de votre acouphène. Il s’agit d’un bruit dit à « bande étroite », centré sur la fréquence de votre acouphène. Le bruit thérapeutique, émis sous forme d’impulsions acoustiques, dure une minute. Minute durant laquelle nous intégrons de courtes pauses silencieuses. Les impulsions acoustiques (correspondant à la fréquence de votre acouphène) sont diffusées durant 3 secondes. Chaque séance est alors entrecoupée par une seconde de silence. À la fin de cette minute de stimulation, vous pourrez déjà observer ce phénomène d’inhibition résiduelle. En vous permettant de faire une pause sur vos acouphènes lorsque vous le souhaitez, Diapason va également agir positivement sur le plan psychologique. Ne plus entendre votre acouphène durant quelques secondes, quelques minutes, voir plusieurs heures vous permet d’ouvrir de nouvelles perspectives. Cela vous redonne de l’espoir et vous apporte un soulagement immédiat. Proposées sous forme d’activités ludiques, stimulant tantôt votre mémoire tantôt votre rapidité, vous suivez votre thérapie sans vous ennuyer.

Vous proposer de créer de l’inhibition résiduelle en une minute, n’importe où et n’importe quand, c’est ce que vous offre Diapason. En période de crise, vous pourrez toujours compter sur votre meilleure alliée ! Lorsque les symptômes atteignent une intensité qui n’est plus supportable (stress, anxiété, colère, détresse), vous pourrez toujours sortir votre smartphone et faire une pause sur vos acouphènes.

Aller plus loin